S. m. (Physiologie) dans l'oeconomie animale, se dit de l'état de différentes matières qui croupissent. Le croupissement des aliments dans les intestins, leur fait contracter leur mauvaise odeur. Le croupissement de la bile dans la vésicule du fiel, la rend susceptible d'un mouvement spontané, putride, imparfait. Le croupissement parfait est nécessaire pour exciter la pourriture dans le corps. Quesnay, Ess. phys. sur l'Oeconomie animale. (L)