Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Thérapeutique
adj. (Thérapeutique) remède quelconque qui, soit pris intérieurement, soit appliqué extérieurement, est capable de relâcher, étendre ou ramollir les parties solides du corps animal, à l'exception des parties très-dures ; savoir, les os et les cartilages.

Les relâchants considérés dans l'usage intérieur, ne sont absolument pour les solidistes, que ce que sont pour les humoristes, les délayans et les émolliens. Voyez DELAYANS et EMOLLIENS. Ce dernier mot a pourtant un sens un peu moins étendu que celui de relâchant, qui comprend, outre toutes les espèces de remèdes exposées au mot émollient, une autre espèce de substance ; savoir, les graisses des animaux et les huiles grasses végétales.

Les relâchants considérés dans l'usage extérieur, comprennent outre l'application de toutes ces substances sous les formes d'onguent, liniment, cataplasme, fomentation, etc. l'application de l'eau pure et tiéde en grande masse, c'est-à-dire le bain tempéré, voyez BAIN en Médecine, et la pareille application ou le bain d'une huile douce végétale, d'huile d'olive, par exemple ; supposé que ce ne soit pas en supprimant toute transpiration, qu'il agisse dans le seul cas où il est employé. Voyez RETENTION D'URINE.

Relâchant n'est pas la même chose que laxatif ; car laxatif est synonyme de purgatif. (b)



Affichages : 785