Huiles minérale

S. m. (Histoire naturelle des Huiles minérales) on disait auparavant pétréol ; en italien petroglio, en anglais petroly ou rock-oil. Huile minérale, subtile, inflammable, d'une odeur forte de bitume, et de différente couleur.

Les hommes rapportent tout assez volontiers à leurs gouts, ou à leurs passions. Il y a peu de nos dames qui ignorent la cause à laquelle Rousseau attribue la mort de l'amoureux fils d'Alcmene, et peut-être pensent-elles comme ce poète. Pour moi qui ne songe qu'à la nature du pétrol, et qui suis rempli des détails qu'en racontent divers auteurs ; je m'imagine avec quelques-uns d'eux, que la robe fatale qu'on supposait teinte du sang de Nessus, et que Déjanire envoya ensuite à Hercule, de même que celle que Médée envoya à Glaucé, causèrent la mort du ravisseur d'Iole, et de la fille de Créon, parce que ces deux robes avaient été trempées dans le pétrol, qu'on trouvait aux environs de Babylone.