Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Matière médicale
(Matière médicale et Pharmacie) La racine de cynoglosse qui est la partie de cette plante la plus usitée, est un remède très-anciennement connu des Médecins : elle est tempérante et narcotique ; c'est de cet ingrédient que tire son nom une ancienne composition pharmaceutique très en usage encore à présent, et connue sous le nom de pilules de cynoglosse.

On garde aussi dans quelques boutiques un syrop simple préparé avec le suc exprimé de la plante entière ; on épaissit aussi ce suc déféqué, on en prépare un extrait.

Ce syrop et cet extrait sont des narcotiques doux, mais qui ne sont presque d'aucun usage depuis que les Médecins ont appris à manier l'opium et les autres préparations tirées du pavot. Voyez NARCOTIQUE.

La cynoglosse n'est pas d'un usage ordinaire dans les prescriptions magistrales.

Pilules de cynoglosse selon la pharmacopée de Paris. racines de cynoglosse mondées et séchées, semence de jusquiame blanche, laudanum, de chaque demi-once ; myrrhe choisie, six gros ; encens mâle, cinq gros ; safran, castoréum, de chaque un gros et demi : faites du tout une masse de pilules que vous incorporerez selon l'art avec le sirop de suc de cynoglosse. La dose de ces pilules est depuis quatre grains jusqu'à dix. (b)

CYNOGLOSSE, (Botanique) Voyez LANGUE DE CHIEN.




Affichages : 1625