Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Pêche
terme de Pêche, espèce de poisson ; voici la manière d'en faire la pêche à la ligne et à pied.

On plante deux ou trois hautes perches de 15 à 18 pieds, le plus à la basse eau qu'il est possible, éloignées les unes des autres à volonté, selon la longueur de la tissure qu'on veut former. Il faut que ces perches soient unies et sans aucun nœud.

On prend une ligne un peu forte, de la nature des appelets, que l'on nomme petites cordes. On y met de distance en distance des piles ou empiles éloignées les unes des autres environ de demi-brasse, avec un ain à orphies, semblable à ceux dont se servent les pêcheurs bas Normands, qui font la pêche des mêmes poissons passagers, à la ligne flottante avec appât de vers marins. On peut aussi employer des piles roulantes ; on les frappe sur un petit morceau de bois, tel qu'on le voit ici percé par le milieu, large d'un pouce au plus, arrondi par un bout, et de l'autre venant en pointe émoussée où la pîle est amarrée. La grosse ligne passe au-travers du trou, ce qui rend les piles volages, libres et plus à la portée des orphies qui sont toujours à fleur d'eau ; d'espace en espace on frappe sur la grosse ligne, quelques fortes flottes de liege pour la soutenir élevée : à chaque bout de cette ligne, il y a un organeau fait de bois tors, bien uni, ou à sa place un morceau de bois troué, et pareillement bien uni et beaucoup plus ouvert que de la grosseur de la perche sur laquelle cet organeau sera passé, de manière qu'elle y soit libre. Quand la marée commence à monter, on frappera les deux bouts de la ligne sur les organeaux des perches ; la ligne se levera avec le flot, et les piles qui seront garnies chacune d'un petit corseron de liege, flotteront à fleur d'eau, comme les lignes flottantes. Les orphies qui n'approchent de la côte que de pleine mer, se prendront de même que celles qui se pêchent avec bateau. Les pêcheurs viennent à la basse eau relever leurs lignes, et détacher le poisson qui a mordu aux hameçons.

Les orphilières de pied peuvent se tendre de la même manière, avec cet avantage qu'elles ne se déchireront pas. La manœuvre de cette pêche est représentée dans nos Planches de Pêche.




Affichages : 924