Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Médecine
(Médecine) épithète que l'on donne à tout remède capable de prévenir ou de guérir l'apoplexie.

Le baume anti-apoplectique est composé des drogues suivantes, qui sont des amers, des aromatiques, et des huiles essentielles. Prenez des huiles distillées de cloux de girofle, de lavande, de citron, de marjolaine, de menthe, de romarin, de sauge, de bois de rose, d'absinthe, de chacune douze gouttes ; d'ambre gris, six grains ; de bitume de Judée, deux gros ; d'huîle de muscade par expression, une once ; de baume du Pérou, une quantité suffisante ; pour former du tout un baume d'une consistance molle.

Ce baume échauffe et irrite, appliqué aux narines ou aux tempes ; il opère sur les membres paralysés, en les en frottant ; il a été en grande réputation ; il a fait place à des compositions moins efficaces, que la mode a mises en vogue. On l'ordonne encore dans les affections de tête et des nerfs, dans les stupeurs, dans l'apoplexie, la léthargie, le carus, et autres maladies soporeuses ; on le prend en bol, en électuaire, depuis trois gouttes jusqu'à six. Pharmacop. de Quincy.

Ce remède doit être administré avec sagesse ; il est meilleur que les amuletes et les sachets de nos charlatants, qui servent plutôt à altérer la bourse, qu'à déranger l'humeur qui produit l'apoplexie. Voyez APOPLEXIE. (N)



Affichages : 891