GLANDE, (Anatomie) c'est une grosse masse glanduleuse, blanchâtre, qui couvre antérieurement la convexité du larynx. Elle parait d'abord comme formée de glandes, ou portions oblongues unies ensemble par leurs extrémités inférieures au-dessous du cartilage cricoïde, de sorte qu'elles représentent assez grossièrement une figure semilunaire, ou une espèce de croissant dont les cornes sont en haut, et le milieu en bas. Elle est médiocrement épaisse, et elle est latéralement courbée, comme le cartilage thyroïde dont elle a reçu le nom. Les deux portions latérales sont appliquées sur les muscles thyro-hyoïdiens ou hyo-thyroïdiens, et la partie moyenne ou inférieure embrasse les muscles crico-hyoïdiens. Les muscles thyropharyngiens inférieurs jettent des fibres charnues sur cette glande. Ces mêmes muscles communiquent de part et d'autres par quelques fibres charnues avec les muscles sterno- thyroïdiens et avec les hyo-thyroïdiens.

Elle parait de la même espèce que les premières glandes salivaires ; mais elle est plus ferme. On a cru en avoir trouvé le conduit de décharge ; mais c'était un vaisseau sanguin qui en avait imposé. Il s'y rencontre quelquefois une trainée, comme une espèce de corde glanduleuse, qui va devant le cartilage thyroïde, et disparait devant la base de l'os hyoïde.

Cette corde glanduleuse part du milieu de la base commune des portions latérales, et va se perdre entre les muscles sterno-hyoïdiens, derrière la base de l'os hyoïde, entre la base de cet os et la base de l'épiglotte, par lequel elle est attachée à la base de la langue. (D.J.)