S. m. terme d'Anatomie, qui se dit de la partie postérieure du thorax.

DOS DE LA MAIN ET DU PIE, c'est le côté extérieur de la main et du pied, ou cette partie opposée à la paume et à la plante du pied. Voyez PAUME ; voy. aussi MAIN et PIE.

DOS DU NEZ, c'est le sommet du nez qui règne tout le long de cette partie. Voyez NEZ.

Dans ces nez que l'on appelle nez à la Romaine, le dos est plus haut ou plus en bosse vers le milieu, que dans tout le reste : cette partie est appelée l'épine. Voyez EPINE. (L)

DOS D'ANE, (Marine) c'est une ouverture que l'on fait en demi-cercle à quelques vaisseaux, afin de couvrir le passage de la manuelle.

Le dos d'âne d'un vaisseau de cinquante canons s'étend à dix-huit pouces du fronteau, et il a quinze pouces de large ; il Ve en s'étrécissant, et finit à un pied et demi du bord. Ses côtés sont faits d'une planche coupée de travers, d'un pouce et demi d'épaisseur, et il est épais de planches épaisses d'un pouce.

Le dos d'âne n'est pas d'usage pour tous les vaisseaux. Voyez la manuelle cotée 81. fig. 1. Planc. IV. (Z)

DOS, (Manège) Le dos du cheval Ve depuis le garrot jusqu'aux reins ; c'est la partie du corps du cheval, sur laquelle on met la selle. Voyez GARROT.

Monter un cheval à dos ou à dos nud, c'est le monter à poil et sans selle.

* DOS, (Arts et Métiers.) terme relatif à devant, et quelquefois synonyme à derrière. Il a d'autres corrélatifs, comme tranche ; car on dit le dos et la tranche d'un livre ; tranchant, car on dit le dos et le tranchant d'un rasoir, etc. On apprend à connaitre ces corrélatifs par l'usage. Il faut seulement observer en général, que dans toutes les occasions où l'on distingue les côtés par des noms différents, et où l'on donne à l'un de ces côtés le nom de dos ; ce côté appelé dos est toujours l'opposé de celui où l'on a pratiqué une des formes principales et remarquables de la chose.

DOS, (Manufacture en laine) on dit mieux faite : c'est dans une étoffe le côté opposé aux lisières.