S. f. en Anatomie, se dit d'une petite fente qui est dans le larynx, et qui sert à former la voix. Voyez LARYNX.

La glotte a la forme d'une languette, ce qui fait que les Grecs l'ont appelée glotta, et les Latins lingula, c'est-à-dire petite langue

C'est par cette fente que l'air descend et remonte, quand on respire, chante, parle, etc. elle est garnie de plusieurs muscles, au moyen desquels nous pouvons l'étrécir et l'élargir à volonté ; de sorte que les différentes ouvertures de la glotte forment toutes les variétés des tons de la voix humaine. Voyez VOIX.

La glotte est couverte et défendue par un cartilage doux et mince, appelé l'épiglotte. Voyez éPIGLOTTE. Chambers. (L)