Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Anatomie
adj. en Anatomie, se dit d'une substance qui environne une partie, comme l'écorce fait l'arbre.

La substance corticale du cerveau, c'est la partie extérieure du cerveau et du cervelet, ou cette partie qui est immédiatement au-dessous de la pie-mère, ainsi appelée, parce qu'elle entoure la partie intérieure ou médullaire, comme l'écorce d'un arbre l'entoure. Voyez CERVEAU.

On l'appelle aussi la substance cendrée, à cause de sa couleur grisâtre ou cendrée. Voyez CENDREE.

Archange Piccolomini Ferrarais passe pour avoir introduit le premier en 1526 cette division du cerveau en substance corticale ou cendrée, et en médullaire ou fibreuse. Mais Vésale avait déjà observé cette distinction, liv. VII. ch. IVe et en avait donné la figure. Voyez SUBSTANCE MEDULLAIRE.

La substance corticale est plus molle et plus humide que la médullaire ; elle l'accompagne dans toutes ses circonvolutions. Elle est formée par des ramifications capillaires des artères carotides, qui font un lassis dans les meninges, et qui de-là se continuent dans cette substance par des ramifications capillaires imperceptibles. Voyez MENINGES.

La plupart des Anatomistes, après Malpighi, Bidloo, etc. conviennent qu'elle est glanduleuse, et que la substance médullaire n'en est que la continuation. Ruisch, Bergerus, Vieussens, etc. prétendent qu'elle n'a rien de glanduleux. Voyez CERVEAU, CERVELET, et MOELLE ALLONGEE ; voyez aussi GLANDE, etc. Chambers. (L)



Affichages : 875