Anatomie

(CONDUIT) Anatomie, est un canal par où le pore biliaire décharge partie de sa bile dans la vésicule du fiel. Voyez VESICULE DU FIEL.

Ce canal a été décrit pour la première fois par Glisson ; et longtemps après, Perrault a prétendu en avoir fait la découverte. Voyez Pl. anat. (Splanc.) fig. 5. lett. cc.

adj. en Anatomie, se dit des artères et des veines qui se distribuent à la vésicule du fiel. Voyez Pl. Anatomie (Angéiol.) fig. 1. n°. 34. Voyez aussi VESICULE DU FIEL.

Les artères cystiques sont des branches de l'hépatique qui aboutissent à la vésicule du fiel et y fournissent du sang. Les veines cystiques reportent ce qui reste de ce sang dans la veine-porte. Voyez PORTE.

sub. m. (Anatomie) Presque tous les anatomistes, même les plus grands, ceux à qui rien ne parait avoir échappé, soutiennent que le dartos est une membrane charnue qu'on doit regarder comme un véritable muscle cutané, dont le scrotum est intérieurement revêtu ; cette membrane charnue, ajoutent-ils, se trouve attachée par une espèce d'expansion aponévrotique, à la branche inférieure des os pubis, et fournit suivant Rau une enveloppe particulière à chaque testicule, de sorte que de l'adossement ou de l'union de ces deux enveloppes charnues, se forme une cloison attachée d'une part à l'urethre, et de l'autre à la portion du scrotum qui est vis-à-vis le raphé.

en Anatomie, voyez DIARTHROSE.
adj. en Anatomie, se dit de quelques trous de la base du crane, ainsi nommés parce que leurs bords sont en partie dentelés. C'est dans ce sens que l'on dit : le trou déchiré antérieur, le postérieur de la base du crane, etc. (L)