Anatomie

S. f. terme d'Anatomie, espèce d'articulation ou d'assemblage des os, un peu relâchée, et dans lesquelles les pièces articulées sont mobiles. Voyez ARTICULATION. Ce mot vient de , par, et , jointure, assemblage.

Elle est opposée à la synarthrose, dans laquelle l'articulation est si étroite qu'il n'y a point de mouvement. Voyez SYNARTHROSE.

(le cervical descendant de Diemerbroeck.) Diemerbroek professa l'anatomie dans l'université d'Utrecht. Il a donné au public une anatomie du corps humain : le muscle petit transversaire du col, s'appelle autrement le cervical descendant de Diemerbroek. Voyez ANATOMIE.
en Anatomie, nom de deux muscles ainsi appelés parce qu'ils ont deux ventres. Voyez MUSCLE et VENTRE.

Ce mot vient de : deux fais, et de , ventre. Le digastrique de la mâchoire inférieure est d'abord charnu, en partant de la rainure qui est la partie latérale interne de l'apophyse mastoïde ; et en descendant vers le larynx, il devient tendineux, et passe à-travers le stilo-hyoïdien, et une membrane qui est attachée à l'os hyoïde : alors il redevient encore charnu, et il remonte vers le milieu du bord inférieur de la mâchoire inférieure où il prend son insertion. Il est quelquefois accompagné d'un plan de fibres qui s'attache à la partie supérieure de l'os hyoïde.

en Anatomie, terme dont on se sert pour exprimer la manière dont deux muscles dentelés par leur extrémité opposée, s'endentent l'un dans l'autre, à peu-près de même que les doigts des deux mains lorsqu'on les place les uns entre les autres. (L)
S. m. en Anatomie, nom des muscles qui servent à dilater certaines parties.

DILATATEURS DES NARINES. Voyez MYRTIFORME.