Anatomie

en Anatomie, se dit des parties de la génération, et de celles qui leur sont relatives. Voyez GENERATION.

HONTEUSES, artères, (Angéiolog.) les Anatomistes en distinguent trois ; la honteuse interne, la honteuse commune ou moyenne, et la honteuse externe.

La honteuse interne, branche de l'hypogastrique, est ordinairement renfermée dans le petit bassin, et se distribue à la vessie, aux vésicules séminales, aux prostates, et à quelques parties voisines. Elle est beaucoup plus considérable dans les femmes, à cause de la matrice et du vagin qu'elle arrose. Elle forme même plusieurs contours sur le corps de la matrice, afin qu'elle puisse s'étendre avec ce viscère dans l'état de grossesse. Cette artère est quelquefois double dans l'un et dans l'autre sexe, mais plus souvent dans les femmes. Il se trouve aussi plusieurs sujets, où cette artère vient du rameau postérieur dans la honteuse commune, dont nous allons parler.

(RAMEAUX, CONDUITS DE) Anatomie. Il a donné un ouvrage sur l'oeil, dans lequel il a prétendu démontrer la circulation des humeurs de l'oeil ; il parait qu'il a fait dans cette partie un assez grand nombre de découvertes. On appelle conduits d'Hovius, les canaux par lesquels les humeurs entrent dans l'oeil ; et on nomme aussi réseaux d'Hovius, ceux qu'il a décrits le premier. Son ouvrage a pour titre, Jacobi Hovii, de circulatione humorum, Leydae, 1716. 8°.
adj. en Anatomie, nom d'une petite artère qui nait de l'artère axillaire, et qui après avoir tourné autour de l'articulation de la tête de l'humérus, se distribue principalement au muscle deltoïde. Voyez AXILLAIRE, HUMERUS, etc.
terme d'Anatomie, c'est le plus élevé des of du bras. Il s'étend depuis l'omoplate jusqu'au coude. Voyez nos Planches d'Anatomie. Voyez aussi BRAS, OMOPLATE, etc.

L'humerus est un gros of long, rond et creux dans toute sa longueur, d'une substance dure et compacte, et rempli de moèlle.

A son extrémité supérieure est une grosse tête ronde, couverte d'un cartilage fort lisse, articulée avec la cavité clinoïde de l'omoplate par exarthrose. Elle est un peu inclinée en-dedans ; on remarque au-dessous un petit col, et à sa partie antérieure deux tubérosités ; une grande externe sur laquelle on voit trois facettes en empreintes musculaires, et une petite interne ; entre ces deux tubérosités une sinuosité pour le passage de la longue tête du biceps, et immédiatement au-dessous de ces tubérosités, des lignes saillantes qui bordent la sinuosité ; celle de la grosse tubérosité aboutit à deux inégalités de la partie moyenne et antérieure de cet of ; celle de la petite tubérosité va aboutir au condyle interne. Comme cette tête est beaucoup plus grande que la cavité qui la reçoit, la partie restante est fortement embrassée par un ligament dont un des bords est attaché à la lèvre de la cavité cartilagineuse de l'omoplate, et l'autre tient à la partie inférieure de la tête de cet os, ce qui les unit fortement ensemble, sans empêcher pour cela que son mouvement ne soit le plus libre de toutes les articulations du corps ; ce qui le rend sujet aux dislocations. Voyez OMOPLATE.

S. f. (Anatomie) est le nom que quelques auteurs donnent à l'humeur aqueuse de l'oeil, renfermée entre la cornée et l'uvée. Voyez HUMEUR AQUEUSE.