subst. m. (Pharmacie) emplâtre qui tire son nom des sucs de plantes appelés en grec , qui entrent dans sa composition.

De tous les emplâtres qui portent ce nom, la pharmacopée de Paris n'en a retenu que deux, qui sont le simple et le gommé.

Emplâtre de diachilon simple. de la litharge préparée, trois livres ; de l'huile de mucilage, six livres ; de la décoction d'iris nostras, six livres : faites cuire le tout selon l'art en consistance requise.

Le grand diachilon gommé. de la masse de l'emplâtre diachilon simple que nous venons de décrire, quatre livres ; de la cire jaune, de la poix résine, de la térébenthine, de chaque trois onces : faites fondre le tout ensemble à un petit feu, et y ajoutez gomme ammoniac, bdellium, galbanum, sagapenum, de chaque une once, que vous aurez fait dissoudre dans du vin, et épaissir en consistance de miel épais : faites ce mélange selon l'art, et l'emplâtre sera fait.

On attribue à l'emplâtre diachilon simple la vertu de ramollir, de digérer, de mûrir, de résoudre ; et le gommé passe pour posséder ces vertus éminemment. Voyez EMPLATRE.