S. m. (Jardinage) ce sont des espèces de claies faites de grande paille avec des perches posées en maille, et attachées les unes aux autres avec de l'osier pour entretenir la paille. Rien n'est si utile que les paillassons pour garantir les couches et les espaliers des vents froids. On les soutient sur les couches par le moyen de perches posées en long et en-travers de la couche en manière de châssis. (K)

PAILLASSON, (ouvrage de Nattier) pièce de natte couverte par-dehors d'une grosse toile, que le peuple en Italie et en Espagne met l'été devant les fenêtres pour se garantir de l'ardeur du soleil. On hausse et on baisse ces paillassons avec des cordes autant qu'on veut. En France on a des stores, des jalousies en bois peint en verd, qui conviennent mieux au climat. (D.J.)

PAILLASSON en terme d'Orfèvre, est un amas de nattes de paille tournées en rond en commençant au centre, et finissant à sa circonférence. L'on en élève plusieurs lits l'un sur l'autre jusqu'à la hauteur qu'on veut ; ces rangs ou lits sont cousus l'un à l'autre avec de la ficelle ; il doit avoir plus de diamètre que le billot qu'il porte ; il sert à rompre l'effet du marteau lorsque l'on frappe sur l'enclume.