Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Jardinage
S. m. (Jardinage) cette espèce de saule vient dans toutes sortes de terroirs, et principalement dans les terres fortes et humides : on le plante souvent en bordure sur des vignes ou vergers ; et pour en tirer plus de profit, on fait des oseraies. On met ces plans dans un endroit frappé du soleil et moins bas que le saule ; car s'ils avaient le pied continuellement humide, ils ne feraient que languir.

Pour en élever, on laboure bien la terre, on en casse avec soin toutes les mottes, et on la met en rayons pour y pouvoir tenir l'eau tant et si peu qu'on voudra. On choisit sur de beaux osiers des boutures bien vives d'un pied et demi de long. On les aiguise par le gros bout ; et après qu'elles ont trempé pendant quatre jours dans l'eau fraiche, mais non pas crue, on les pique un pied en terre entre deux raies, si le champ est bien labouré à raies. On met chaque plan à deux pieds l'un de l'autre, sur des lignes droites éloignées entr'elles de trois pieds. On garantit les osiers du dégât des bestiaux, parce qu'ils s'élèvent en menus sions fort tendres, dont le bétail est très-friand.

On tond les osiers chaque année, quand la feuille en est tombée ; plus ils sont mûrs, mieux ils valent. En coupant les osiers, on en fait des bottes ; ensuite on les trie, on les separe en trois rangs suivant leur grandeur et grosseur. Au premier rang sont les sions les plus longs et les plus gros ; ils servent entr'autres à lier des cercles. Ceux de trois à quatre pieds de long composent le second rang ; ils servent à lier de gros treillages, et à d'autres ouvrages ; on les estime selon qu'ils sont minces. On fait le troisième rang de petits brins, qui n'ont pas plus de deux pieds et demi de long, et on met au rebut ceux qui n'ont pas un pied et demi. Les osiers étant triés et épluchés, on les lie par poignées pour ne les pas mêler, et on les fend à loisir avec le fendoir. Voyez FENDOIR (outil de Vannier).

Les Vignerons se servent des osiers pour attacher la vigne ; les Jardiniers, pour palisser les arbres et faire des berceaux ; les Tonneliers, pour lier leurs cercles à tonneaux ; les Vanniers emploient les plus fins pour faire des paniers, des corbeilles, etc. (D.J.)

OSIER FRANC, (Botanique) c'est l'espèce de saule nommé par Tournefort, salix vulgaris, rubens. Voyez SAULE.

OSIER, (Art mécanique) L'osier sert aux ouvrages des Vanniers et des Tonneliers. Ceux-ci fendent les baguettes d'osier en trois, et s'en servent à lier les cercles et cerceaux qu'ils mettent aux cuves, cuviers, tonneaux, et autres sortes d'ouvrages de leur métier.

L'osier se vend par botte ou mole, qui sont des paquets de quatre pieds de long, contenant trois cent brins quand il est fendu.



Affichages : 813