Jardinage

S. m. (Jardinage) c'est une file d'arbres fruitiers destinés à demeurer nains, espacés à égale distance, amenés à une figure régulière, et assujettis par un treillage isolé, à former une ligne droite dans les jardins potagers et fruitiers. Les contr'espaliers se mettent ordinairement dans le milieu de larges plates-bandes qui bordent les allées, et qui servent de quadre aux carrés de ces jardins. Cet arrangement d'arbres a été appelé contr'espalier, parce qu'il se trouve souvent placé à l'opposite de l'espalier qui règne contre les murs. On donne aux arbres en contr'espalier la même forme qu'à ceux de l'espalier ; on les conduit également, et on les cultive de même, si ce n'est que l'on ne permet pas aux arbres en contr'espalier de s'élever autant que ceux en espalier, qui d'ailleurs ne présentent qu'une face, au lieu que ceux en contr'espalier en ont deux.

(Jardinage) voyez ALLEE.
adj. (Jardinage) on dit qu'une rave ou une poire est cordée, quand elle est devenue creuse, molle, et que ses fibres sont dures comme du bois ; le goût alors en est insipide. (K)

CORDE, adj. terme de Blason. Quelques auteurs prétendent qu'on entend par croix cordée, une croix entortillée de cordes, quoique d'autres, avec plus de vraisemblance, veulent que ce soit une croix faite de deux morceaux de cordes. Voyez CROIX.

S. f. (Jardinage) espèce de vesce qui vient par-tout sans culture, qui se multiplie de semence et de plan, et qui trace beaucoup. Il y en a de bleue et de jaune. La bleue a la racine grosse, longue, et rougeâtre ; on l'emploie dans la teinture : la plante a aussi la même couleur. La jaune a la tige carrée, et la feuille assez semblable à celle du lin.

CORIS, s. m. (Commerce) monnaie ou plutôt coquille très-blanche qui se pêche aux Philippines, que l'on trouve aussi dans les terres des maldives, et qui sert de monnaie dans la plus grande partie des Indes orientales, dans les états du grand-Mogol, sur les côtes de Guinée, et dans presque tous les pays où l'on fait la traite des Nègres. Les Hollandais fournissent à la plupart des autres nations les coris, qu'ils échangent en marchandise environ de quarante à quarante-trois sols argent de France, pour une livre pesant.

S. m. (Jardinage et Cuisine) n'est autre chose qu'un petit concombre qu'on ne laisse point croitre pour le pouvoir confire dans le vinaigre, et en faire des salades pendant l'hiver. (K)