Chirurgie

adj. terme de Chirurgie, épithète qu'on donne aux ulcères malins et invétérés, dont les bords sont durs, calleux et gonflés, qui jettent une sanie claire, sans pourriture, sans inflammation et sans grande douleur, et qui se cicatrisent difficilement ; ou quand il y survient une cicatrice, elle est si mince qu'elle se déchire facilement, et l'ulcère se renouvelle. Ces sortes d'ulcères attaquent principalement les pieds et les jambes. On les appelle chironiens, de Chiron ancien médecin-chirurgien : qui est, à ce qu'on prétend, le premier qui les ait guéris, et qui s'en guérit lui-même. On les nomme aussi telephiens, de Telephe qui fut blessé par Achille, et dont la plaie dégénéra en ulcère de cette espèce. (Y)
S. f. (Ordre encyclopédique, Entendement, Raison, Philosophie ou Science, Science de la nature, Physique, Physique particulière, Zoologie, Médecine thérapeutique, Chirurgie) science qui apprend à connaitre et à guérir les maladies extérieures du corps humain, et qui traite de toutes celles qui ont besoin pour leur guérison, de l'opération de la main, ou de l'application des topiques. C'est une partie constitutive de la Médecine. Le mot de Chirurgie vient du grec , manualis operatio, opération manuelle, de , manus, main, et de , opus, opération. Voyez CHIRURGIEN.

S. f. (Chirurgie) c'est la marque de la plaie qui reste après la guérison, et qui par sa blancheur, son lisse et son luisant, fait différer cette partie des téguments où était l'ouverture de la plaie, de la peau voisine.

Formation de la cicatrice. Le dernier période d'une plaie guérie est celui de la cicatrice ; les sucs qui ont réparé la perte de la substance, se répandent, se dessechent sur la superficie de la plaie, et forment cette petite pellicule calleuse appelée cicatrice, qui, sans être de la même espèce que les téguments emportés, supplée à leur défaut.

S. m. terme de Chirurgie, signifie une multitude de varices aux testicules, qui en augmentent prodigieusement la grosseur, et empêchent que la semence ne s'y prépare convenablement ; et à quoi on ne peut pas quelquefois remédier autrement qu'en en venant à la castration. C'est la même chose que ce qu'on appelle hernie variqueuse. Voyez VARICOCELE.

Ce mot vient du grec, , varice, et , hernie. Voyez HERNIE.

S. f. (Médecine, Chirurgie) l'action de boiter, le boitement ; mais ce dernier terme n'est pas reçu, et le premier n'est qu'une périphrase. Le mot claudication, pris du latin, mériterait d'être adopté dans le discours ordinaire, puisque d'ailleurs nous n'avons point d'autre terme à lui substituer, et que les gens de l'art s'en servent tous dans leurs écrits.

La claudication dépend de plusieurs causes différentes. Elle arrive ou de naissance, ou dans l'accouchement par le déboitement de l'os de la cuisse avec les os innominés, par la mauvaise conformation de la cavité cotyloïde de ces os, par la faiblesse des hanches, par divers accidents externes, et par maladie.