(Critique sacrée) , ouvrage tissu de fils ou de soies de diverses couleurs. Fecit ei tunicam polymitam, Gen. xxxvij. 3. Jacob fit à Joseph une tunique de différentes couleurs. Ezéchiel voulant reprocher à la ville de Jérusalem son luxe et ses débauches, lui dit, qu'elle s'était parée d'habits et de robes précieuses de diverses couleurs : ornata est auro et argento, et vestita bysso ac polymito. Exod. Ve 28. 6.

Polymitarius dans l'Ecriture, est l'ouvrier qui fait des ouvrages, des voiles, de divers fils et de diverses couleurs. Ceux qui excellaient dans cet art que Moïse voulait encourager parmi les Juifs, sont dits y avoir été formés par Dieu même : cunctos erudivit sapientia, ut faciant opera abietarii, polymitarii, plumarii, de hyacinto, purpurâ coccoque tincto, et bysso. Exod. xxxviij. 23. (D.J.)