Imprimer
Catégorie parente: Science de Dieu
Catégorie : Critique sacrée
S. m. (Critique sacrée et profane) en grec ; ce mot qu'il importe d'expliquer, veut dire la même chose que le mot latin versus. L'un et l'autre de ces deux termes dans leur origine signifiait simplement une ligne ou une rangée ; car versus vient de vertère, qui signifie tourner ; et quand l'écrivain est au bout de sa ligne, il faut qu'il retourne, et le lecteur tout de même. Voyez Menagii observ. in Diog. Laèrtii, l. IV. n °. 24. S. Jérôme dit aussi dans sa préface à sa version latine de Daniel, que Méthodius, Eusebe et Apollinaire avaient répondu aux objections de Porphyre contre l'Ecriture, multis versuum millibus, c'est-à-dire dans des ouvrages qui contenaient plusieurs milliers de lignes ; car ces auteurs ont tous écrit en prose. Cornélius Nepos, dans Epaminondas, l. XVI. vj. dit : Uno hoc volumine vitas excellentium virorum concludere constituimus, quorum separatim multis millibus versuum complures scriptores ante nos explicarunt. Josephe, à la fin de ses antiquités, dit que son ouvrage contenait vingt livres et soixante mille vers ou stiques. Voyez VERSET, Critiq. sacrée. (D.J.)
Affichages : 761