Imprimer
Catégorie parente: Science de Dieu
Catégorie : Critique sacrée
(Critique sacrée) ou : saint Paul, dans sa seconde épitre à Thimothée, ch. iv. Ve 13. dit, " apportez avec vous le phéloné ( que j'ai laissé à Troas chez Carpus, avec mes livres, et surtout mes parchemins ". On varie dans l'explication de ce mot : quelques-uns l'entendent d'une cassette où saint Paul avait mis ses livres, mais la plupart l'entendent d'un manteau qui servait contre le froid et la pluie ; aussi la vulgate rend par penula, qui était une sorte de manteau romain dont nous avons parlé sous ce mot. L'auteur du commentaire sur les épitres de Saint Paul, qui se trouve parmi les œuvres de saint Ambraise, et qu'on croit être saint Hilaire, diacre de Rome, dit qu'à la vérité saint Paul, en qualité de juif, ne devait point avoir de penula, parce que ce vêtement n'était point à l'usage des Juifs ; mais que comme les habitants de Tarse avaient été admis à l'honneur d'être citoyens romains, ils se servaient aussi du vêtement appelé penula : il ajoute que les habitants de Tarse avaient obtenu ce privilege pour avoir été au-devant des Romains, et leur avoir fait des présents. La bourgeoisie romaine dont saint Paul se glorifie, venait, selon le même auteur, de ce qu'il était bourgeois de Tarse. (D.J.)
Affichages : 612