Imprimer
Catégorie parente: Science de Dieu
Catégorie : Critique sacrée
adj. (Critique sacrée) mot syriaque en usage du temps de Jesus-Christ, et qui renfermait une injure pleine de mépris. Celui qui dira à son frere raca, sera punissable par le conseil, Matt. v. 22. c'est-à-dire, sera puni, . Ainsi I. Macchab. xjv. 45. quiconque aura violé quelqu'une de ces ordonnances, sera puni, . L'interprête grec de S. Matthieu a conservé ce mot syriaque qui était dans l'original, parce qu'il était fort usité chez les Juifs. La version anglaise, celle de Luther, de Genève, de Louvain, de Port-Royal, du P. Amelotte, ont toutes conservé le même mot ; mais le P. Bouhours a mieux aimé en exprimer l'idée, et traduire : celui qui dira à son frere homme de peu de sens, méritera d'être condamné par le tribunal du conseil ; mais le père Bouhours n'a pas vu que sa traduction péchait en ce que raca désignait une injure des plus méprisantes, et que ce reproche homme de peu de sens, ne renferme rien de pareil. Raca signifiait tout ensemble une tête vuide, un homme vain, un imbécille, un sot. (D.J.)
Affichages : 639