S. f. (Théologie) l'action de bénir, c'est-à-dire de souhaiter quelque chose d'heureux, soit par des signes, soit par des paroles. Cette cérémonie a été en usage de toute antiquité, tant parmi les Juifs que parmi les Chrétiens.

Les Hébreux entendent souvent sous ce nom les présents que se font les amis ; apparemment parce qu'ils sont d'ordinaire accompagnés de bénédictions et de compliments de la part de ceux qui les donnent, et de ceux qui les reçoivent. Voyez Gen. xxxiij. 2. Josué, XVe 19. I. Reg. xxv. 27. xxx. 26. IV. Reg. Ve 15. etc. les bénédictions solennelles que les prêtres donnaient au peuple dans certaines cérémonies : par exemple, Moyse dit au grand-prêtre Aaron : Quand vous bénirez les enfants d'Israèl, vous direz : que le Seigneur vous bénisse et vous conserve ; que le Seigneur fasse briller sur vous la lumière de son visage ; qu'il ait pitié de vous ; qu'il tourne sa face sur vous, et qu'il vous donne sa paix. Il prononçait ces paroles debout à voix haute, et les mains étendues et élevées. Les prophetes et les hommes inspirés donnaient aussi souvent des bénédictions aux serviteurs de Dieu et au peuple du Seigneur. Les pseaumes sont pleins de pareilles bénédictions. Les patriarches au lit de la mort bénissaient leurs enfants et leur famille. Le Seigneur ordonne que le peuple d'Israèl étant arrivé dans la terre promise, on assemble toute la multitude entre les montagnes d'Hébal et de Garizim, et que l'on fasse publier des bénédictions pour ceux qui observent les lois du Seigneur sur la montagne de Garizim, et des malédictions contre les violateurs de ces lais, sur la montagne d'Hébal. C'est ce que Josué exécuta après qu'il eut fait la conquête d'une partie de la terre de Chanaan. Voyez l'article HEBAL, num. VIe 24. Genes. xxvij. xljx. Tob. VIIe 7. Deut. XIe Josué, etc.

Bénédiction signifie aussi abondance. Celui qui seme avec épargne moissonnera peu ; et celui qui seme avec bénédiction, moissonnera avec bénédiction, avec abondance : et encore : Je les ai prié de passer chez vous, afin que cette bénédiction que vous avez promise soit toute prête, et qu'elle sait, comme elle est véritablement, une bénédiction, et non un don d'avarice ; et Jacob souhaite à son fils Joseph les bénédictions du ciel, ou la pluie et la rosée en abondance ; les bénédictions de l'abime, l'eau des sources ; les bénédictions des entrailles et des mammelles, la fécondité des femmes et des animaux. Et le Psalmiste : vous remplirez tout animal de bénédiction, de l'abondance de vos biens. Cor. IXe 6. 5. Gen. xljx. 15. Ps. cxljv. 16. D. Calmet, dict. de la Bible, tom. I. pag. 307. (G)