S. m. pl. (Théologie) secte d'anciens hérétiques, disciples de Noètus, natif d'Ephèse, et maître de Sabellius.

Ces hérétiques n'admettaient qu'une seule personne en Dieu ; savoir le père, et ils croyaient par conséquent, que c'était le Père qui avait souffert sur la croix. S. Epiphane qui a écrit cent ans après Noètius, dit que c'est-là une erreur dont on n'avait point encore entendu parler ; cependant il est certain qu'il y a eu dans l'église des patripassiens avant les Noètiens.

Le chef de ces derniers ayant été repris de ses supérieurs, il leur fit cette réponse : quel mal ai-je fait ? je n'adore qu'un seul Dieu, je n'en connais point d'autre ; il est né, il a souffert, et il est mort. D'autres auteurs disent qu'ayant été cité devant les prêtres, il désavoua d'abord ses erreurs, et qu'y étant ensuite retombé, il fut chassé de l'église, et fit une secte à part. Il avait un frere imbu des mêmes sentiments auquel il donnait le nom d'Aaron, prenant pour lui-même celui de Moïse. Ils vivaient au commencement du troisième siècle. (G)