adj. en Astronomie ; c'est ainsi que l'on appelle une sphère artificielle, composée de plusieurs cercles de métal ou de bois, qui représentent les différents cercles de la sphère du monde, mis ensemble dans leur ordre naturel. Voyez SPHERE et CERCLE. Ce mot armillaire est formé d'armilla, qui veut dire un bracelet. La sphère armillaire sert à aider l'imagination pour concevoir l'arrangement des cieux, et le mouvement des corps célestes. Voyez CIEL, SOLEIL, PLANETE.

On en voit la représentation dans la Planche Astronomiq. fig. 21. P et Q représentent les pôles du monde ; A D, l'équateur ; E L, l'écliptique, ou le zodiaque ; P A Q D, le méridien, ou le colure des solstices ; T, la terre ; E G, le tropique du cancer ; H L, le tropique du capricorne ; M N, le cercle arctique ; O V, le cercle antarctique ; N et O, les pôles de l'écliptique ; et R S, l'horizon. Il y a cette différence entre le globe et la sphère armillaire, que la sphère est à jour, et ne contient précisément que les principaux cercles ; au lieu que le globe est entièrement solide, et que les cercles y sont simplement tracés. Outre la sphère armillaire, qui représente les différents cercles qu'on imagine sur le globe terrestre ou céleste, il y a d'autres sphères armillaires, qui représentent les orbites ou les cercles que décrivent les planètes dans les différents systemes. Ainsi il y a la sphère armillaire de Ptolomée, celle de Copernic, celle de Tycho : ces différentes sphères représentent les différents arrangements des planètes, suivant ces Astronomes. (O)