subst. f. terme d'Astronomie ; l'angle de commutation est la distance entre le véritable lieu du Soleil vu de la Terre, et le lieu d'une planète réduit à l'écliptique. Voyez LIEU.

Ainsi l'angle E S R (Planc. d'Astronomie, fig. 26.) qui a pour base la distance entre le vrai lieu du Soleil S vu de la Terre en Q, et celui d'une planète réduit à l'écliptique en R, est l'angle de commutation.

C'est pourquoi on trouve l'angle de commutation en soustrayant la longitude du Soleil, de la longitude héliocentrique de la planète, ou au contraire. Voyez HELIOCENTRIQUE. Harris et Chambers. (O)

COMMUTATION DE PEINE, (Jurisprudence) est le changement qui se fait d'une peine afflictive à laquelle un criminel a été condamné, en une moindre peine ; par exemple, lorsqu'au lieu d'une peine qui emportait la mort naturelle, on ordonne que le condamné subira seulement la peine des galeres ou du bannissement, soit perpétuel ou à temps, ou qu'il gardera prison, ou enfin qu'il subira quelque peine pécuniaire.

Cette commutation de peine ne se peut faire que par l'autorité du prince, en obtenant de la part du condamné des lettres en la grande-chancellerie, portant commutation de peine ; et ces lettres, pour avoir leur exécution, doivent être entérinées.

La commutation de peine ne donne point atteinte au jugement de condamnation, de sorte que le condamné ne recouvre point la vie civile, si le jugement est de nature à la lui faire perdre ; il n'est pas non plus relevé de l'infamie, ce n'est que la peine corporelle qui est adoucie. Voyez Anne Robert, liv. II. ch. xv. ordonnance d'Henri II. de 1549. art. 7. Louet et Brodeau, lett. Q. n. 8. Maynard, liv. VIII. ch. xlv. et xlvj. Ferrerius, sur la question 179. de Guypape ; Bouchel, en sa bibliothèque, au mot commutation. (A)