(Astronomie) un des premiers instruments dont les anciens se soient servis pour les observations solaires. C'était proprement un petit gnomon, dont le sommet atteignait au centre d'un segment sphérique. Un arc de cercle passant par le pied du style était divisé en parties, et l'on avait tout-d'un-coup l'angle que formait le rayon solaire avec la verticale ; du reste il était sujet aux mêmes inconvéniens, et il exigeait les mêmes corrections : il était enfin moins propre que le gnomon à des observations délicates, parce qu'il était plus difficile de s'en procurer un d'une hauteur considérable. Cela n'empêcha cependant pas Eratostene de s'en servir pour mesurer la grandeur de la terre, et l'inclinaison de l'écliptique à l'équateur ; c'est pourquoi ces observations sont légitimement suspectes, et l'on ne saurait regarder leurs résultats que comme des approximations encore assez éloignées de la vérité. Montucla, hist. des Mathématiques, tom. I. (D.J.)