S. m. en Astronomie, est le temps où le soleil est dans un des points solstitiaux, c'est-à-dire, où il est à la plus grande distance de l'équateur, qui est d'environ 23 degrés 1/2 ; on l'appelle ainsi quasi à sole stante, parce que le soleil quand il est proche du solstice, parait durant quelques jours avoir à-peu-près la même hauteur méridienne ; et que les jours avant et après le solstice, sont sensiblement de la même grandeur, comme si le soleil restait (staret) dans le même parallèle à l'équateur. Cela vient de ce que la portion de l'écliptique que le soleil décrit alors pendant quelques jours, est presque parallèle à l'équateur. C'est de quoi on se convaincra facilement en jetant les yeux sur un globe.

Il y a deux solstices chaque année, le solstice d'été et le solstice d'hiver.

Le solstice d'été arrive quand le soleil est dans le tropique du cancer, ce qui tombe au 21 Juin, auquel temps les jours sont les plus longs de l'année.

Le solstice d'hiver arrive quand le soleil entre dans le premier degré du capricorne, ce qui arrive vers le 21 de Décembre, quand il commence à revenir vers nous, et que les jours sont les plus courts.

Ceci doit être entendu seulement pour notre hémisphère septentrional, car pour l'hémisphère méridional, l'entrée du soleil dans le capricorne fait le solstice d'été, et son entrée dans le cancer fait le solstice d'hiver.

Les points des solstices sont les points de l'écliptique vers lesquels le soleil monte ou descend en s'éloignant de l'équateur, mais au-delà desquels il ne va point. Voyez ÉCLIPTIQUE.

Le premier point qui est dans le commencement du premier degré du cancer est appelé le point d'été, et l'autre qui est dans le commencement du premier point du capricorne, le point d'hiver. Les points des solstices sont diamétralement opposés l'un à l'autre.

Colure des solstices, est celui qui passe par les points des solstices. Voyez COLURE.

Les points des solstices retrogradent ainsi que les points des équinoxes. Car les points des solstices sont toujours à 90 degrés des points des équateurs. Voyez PRECESSION. (O)