Calendrier

Dans le calendrier Julien, est aussi la première des sept lettres dominicales. Voyez DOMINICAL.

S. m. onzième mois de l'année civile des Hébreux, et le cinquième de leur année ecclésiastique, qui commence au mois de Nisan. Le mot ab répond à la Lune de Juillet, c'est-à-dire à une partie de notre mois du même nom et au commencement d'Aout. Il a trente jours. Les Juifs jeunent le premier jour de ce mois, à cause de la mort d'Aaron, et le neuvième, parce qu'à pareil jour le Temple de Salomon fut brulé par les Chaldéens ; et qu'ensuite le second Temple bâti depuis la captivité, fut brulé par les Romains. Les Juifs croient que ce fut le même jour que les Envoyés qui avaient parcouru la Terre de Chanaan, étant revenus au camp, engagèrent le peuple dans la révolte. Ils jeunent aussi ce jour-là en mémoire de la défense que leur fit l'Empereur Adrien de demeurer dans la Judée, et de regarder même de loin Jérusalem, pour en déplorer la ruine. Le dix-huitième jour du même mois, ils jeunent à cause que la lampe qui était dans le Sanctuaire, se trouva éteinte cette nuit, du temps d'Achaz. Diction. de la Bibl. tom. I. pag. 5.

S. m. quatrième mois de l'année, suivant la supputation ordinaire. C'était le second mois de l'ancienne année romaine, c'est-à-dire de l'année de Romulus, qui commençait par Mars, et qui avait dix mois. Numa ajouta à cette année les deux mois de Janvier et Février, et le mois d'Avril se trouva alors le quatrième. Voyez MOIS.

(CALENDRIER) Chronolog. Voyez CALENDRIER et AN.
LES, s. f. plur. (Calendrier romain) idus, uum, ce terme était d'usage chez les Romains pour compter et distinguer certains jours du mois ; on se sert encore de cette méthode dans la chancellerie romaine, et dans le calendrier du breviaire.

Les ides venaient le treizième jour de chaque mois, excepté dans les mois de Mars, de Mai, de Juillet et d'Octobre, où elles tombaient le quinzième, parce que ces quatre mois avaient six jours devant les nones, et les autres en avaient seulement quatre.