S. m. (Hydraulique) canal destiné à recevoir et à emporter les eaux sales et les ordures. Voyez CLOAQUE.

Quelque pièce d'eau que l'on ait, soit canal, soit bassin, il faut toujours un écoulement, tant pour la conservation, de la pièce, que pour la nettoyer et laisser un passage à l'eau superflue. Si c'est un étang, un vivier, la bonde se leve, et on vide l'eau pour avoir le poisson, et rétablir la chaussée. (K)

Dans l'usage ordinaire, égoût est distingué de cloaque, en ce que dans un égoût les eaux et immondices s'écoulent, et qu'elles croupissent dans un cloaque. Ainsi le canal d'un égoût doit avoir une pente suffisante, pour que les immondices soient facilement emportées par les eaux. On prétend que l'égoût de la ville de Paris, construit il y a quelques années sous la prévôté de M. Turgot, ouvrage très-estimable d'ailleurs et très-utile, n'a pas tout à fait assez de pente.

EGOUT SIMPLE ; il se dit dans la couverture d'une maison de ce qui se met sur les entablements : il est de trois tuiles.

EGOUT DOUBLE, est celui qui est de cinq tuiles.

EGOUT, terme de Fonderie, sont des tuyaux de cire qu'on attache à la figure, et qui étant renfermés dans le moule de potée, et fondus ainsi que les cires de la figure, laissent par cette cuisson dans le moule de potée des canaux qui servent à faire couler toutes les cires. V. les fonderies des fig. équestres.

EGOUT, terme de Miroitier. Les ouvriers qui mettent les glaces au teint, appellent de la sorte une grande table de bois sans châssis, sur laquelle ils mettent la glace vingt-quatre heures après qu'elle a été étamée, pour en faire égoutter le vif-argent.

Cette table proportionnée aux glaces du plus grand volume, a des crochets de fer à chaque encognure, qui servent à l'élever et à la tenir suspendue diagonalement, c'est-à-dire en panchant autant et si peu qu'il est nécessaire pour l'écoulement de ce minéral.

Pour que cet écoulement se fasse, sans que le teint encore frais, et comme liquide, ne puisse se rider ni s'écailler, on élève tous les jours l'un des bouts de la table d'un demi-pié, ou environ, en l'attachant par le moyen de ses crochets aux nœuds des cordes qui sont pendues au plancher, directement au-dessus de chaque angle de l'égout. Voyez l'article VERRERIE. Dictionn. du Comm. et Chambers.

EGOUT, en terme de Raffineur de sucre, est une eau teinte de la couleur du sirop, mais où il y en a beaucoup moins que de sucre. On tire l'égoût des pots sur lesquels on a changé les pains en les plamotant, et on les refond avec les matières primitives. Voyez PLAMOTER et CHANGER.