adj. (Algèbre et Géométrie) on appelle quantités variables en Géométrie, les quantités qui varient suivant une loi quelconque. Telles sont les abscisses et les ordonnées des courbes, leurs rayons osculateurs, etc.

On les appelle ainsi par opposition aux quantités constantes, qui sont celles qui ne changent point, comme le diamètre d'un cercle, le paramètre d'une parabole, etc.

On exprime communément les variables par les dernières lettres de l'alphabet x, y, z.

Quelques auteurs au-lieu de se servir de l'expression de quantités variables, disent des fluentes. Voyez FLUENTE et FLUXION.

La quantité infiniment petite, dont une variable quelconque augmente ou diminue continuellement, est appelée par les uns sa différence ou différencielle, et par les autres, sa fluxion. Le calcul de ces sortes de quantités est ce qu'on appelle le calcul différentiel ou le calcul des fluxions. Voyez DIFFERENTIEL et FLUXION. Chambers. (O)

VARIABLE, vent variable, est le nom qu'on donne aux vents qui ne paraissent point réglés, mais qui soufflent tantôt dans un temps, tantôt dans un autre, sans paraitre observer aucune loi dans leur cours. Tels sont la plupart des vents qui soufflent sur le continent, surtout dans nos climats, et dans les lieux éloignés de la mer. Voyez VENT.