S. f. (Optique) est cette disposition que les rayons de lumière ont à se réfléchir. Voyez REFLEXION : ou bien c'est cette disposition qu'ils ont à retourner du milieu sur la surface duquel ils tombent dans celui d'où ils étaient venus. On dit que les rayons sont plus ou moins réflexibles, à proportion de la facilité qu'ils trouvent de retourner en-arrière sous la même incidence. Voyez RAYON.

Si un rayon de lumière passe du verre dans l'air, et qu'il s'incline de plus en plus sur la surface commune de ces deux milieux, il commence enfin à se réfléchir entièrement de cette surface lorsqu'il est parvenu à une certaine obliquitté ; ceux des rayons qui se réfléchissent en plus grande quantité sous la même incidence, ou qui commencent à se réfléchir plus tôt, sont les plus réflexibles.

M. Newton a découvert le premier que les rayons de lumière sont de différentes couleurs, et ont différents degrés de réflexibilité ; ce qu'il prouve par l'expérience suivante. Il applique un prisme D F E, (Pl. Optique, fig. 55.) dont les angles sont chacun de 45 degrés, à l'ouverture o d'une chambre obscure ; de telle sorte, qu'une partie de la lumière se réfléchisse de la base en G : les rayons violets se réfléchissent les premiers, suivant H G, et les autres continuent à se rompre, suivant G K. Les rayons bleus sont ceux qui se rompent le plus, ensuite les verds, etc. Voyez PRISME.

D'où il parait que les rayons qui diffèrent en couleur, diffèrent aussi en réflexibilité. Voyez COULEUR.

Il parait aussi par d'autres expériences, que les rayons qui sont les plus réflexibles, sont aussi les plus réfrangibles. Voyez REFRANGIBILITE. Chambers. (O)