v. act. (Optique) signifie faire paraitre un objet plus grand qu'il n'est en effet : ainsi on dit d'un microscope, qu'il grossit les objets. Voyez MICROSCOPE, LOUPE, LUNETTE ; voyez aussi MIROIR, etc.

Il le faut avouer, nous n'avons point encore de théorie bien satisfaisante, et qui soit à l'abri de toute difficulté, sur la propriété qu'ont les instruments de Dioptrique ou de Catoptrique, de grossir les objets : en général cela vient de ce que le miroir ou le verre réfléchit ou rompt les rayons, de manière qu'ils entrent dans l'oeil sous un plus grand angle que s'ils partaient de l'objet aperçu à la vue simple ; mais cet angle ne suffit pas pour déterminer la grandeur de l'objet (Voyez VISION), il faut le combiner avec la distance apparente (Voyez DISTANCE), et par conséquent connaitre le lieu de l'image. Or les Opticiens ne nous ont point encore donné de règles sures touchant ce dernier point. Voyez DIOPTRIQUE. (O)