Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Serrurerie
v. act. (Serrurerie et Taillanderie) c'est souder un morceau d'acier à l'extrémité d'un morceau de fer ; on pratique cette opération dans tous les outils tranchants qui servent à couper des matières dures.

On acère de différentes manières. S'il s'agit d'un marteau, soit de la tête, soit de la panne, on commence par corroyer un morceau d'acier de la largeur et de la forme de la tête du marteau ; puis on le soude à un morceau de fer menu de la même forme. Ensuite on fait chauffer la tête du marteau et cette acérure, et on soude le tout ensemble comme il sera dit à l'article SOUDER. On ne pratique l'acérure avec le fer que pour conserver à l'acier sa qualité. Il y a des ouvriers qui pour s'épargner de la peine, s'en dispensent et n'en font pas mieux. S'il s'agit de la panne, on peut employer la même façon : mais ordinairement on fend le côté de la panne du marteau, et on y insere un morceau d'acier amorcé en forme de coin.

Les deux premières façons d'acérer s'appellent acérer à chaude portée.

Il vaut mieux se servir de la troisième façon, autant qu'il est possible, parce que la chaude portée est sujette à se dessouder à cause des crasses qui se trouvent souvent prises entre les deux surfaces appliquées, quelque précaution que l'on prenne.

On voit, Pl. I. du Taillandier, fig. u, un marteau de tailleur de pierre fendu en pied de biche par son extrémité supérieure, et prêt à recevoir l'acérure.

Le morceau d'acier Xe fait en coin, s'appelle l'acérure. Ce morceau se met dans la fente en pied de biche du marteau, et s'y soude. Alors on dit que le marteau est acéré ou aciéré.

Pour acérer un tas, on prend d'abord un morceau d'acier plat ; on le roule, comme on voit, Planche I. du Taillandier. Quand il est ainsi roulé, on le soude bien, et on lui donne la forme carrée qu'on lui voit en H, où il est soudé avec le morceau d'acier G 2 qu'on appelle une mise. Ainsi la mise se trouve entre le tas et son acérure, comme on voit fig. 1. Voyez, quant à l'assemblage de ces parties, l'article TAS.




Affichages : 1843