Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Charpentier
S. m. (Charpentier) c'est toute pièce de bois posée de bout, qui est de différente grosseur, selon sa longueur et ses usages. Le mot poteau vient de postellum, qui signifiait un gros pieu de bois fiché en terre de bout, où l'on attache un carcan dans un carrefour.

Poteau cornier, maîtresse pièce des côtés d'un pan de bois, ou à l'encoignure de deux, laquelle est ordinairement d'un seul brin, ou au-moins de neuf à dix pouces de gros, parce qu'on y assemble les sablières dans chaque étage.

Poteau de cloison, c'est un poteau qui est posé à plomb, retenu à tenons et mortaises, dans les sablières d'une cloison. Ces poteaux sont de quatre à six pouces dans les étages de 10 à 12 pieds ; de 5 à 7, dans ceux de 14 à 16 ; de 6 à 8, dans ceux de 18 à 20. Les sablières sur lesquelles ils posent doivent avoir un pouce de gros d'avantage.

Poteau de charge ; poteau incliné en manière de guette, pour soulager la charge dans une cloison ou un pan de bois.

Poteau de fond ; c'est un poteau qui porte à plomb sur un autre dans tous les étages d'un pan de bois.

Poteau de membrure ; pièce de bois de 12 à 15 pouces de gros, réduite à 7 ou 8 pouces d'épaisseur jusqu'à la console ou corbeau qui la couronne, et qui est pris dans la pièce même, laquelle sert à porter de fond les poutres dans les cloisons et pans de bois.

Poteau de remplage ; poteau qui sert à garnir un pan de bois, et qui est de la hauteur de l'étage.

Poteau d'huisserie ou de croisée, poteau qui fait le côté d'une porte ou d'une fenêtre. Ces poteaux doivent avoir 6 à 8 pouces de gros. Et quand on veut qu'ils soient apparents dans une cloison recouverte des deux côtés, il faut qu'ils aient au moins 2 pouces de gros plus que les autres.

Poteau montant ; c'est dans la construction d'un pont de bois une pièce retenue à plomb par deux contrefiches au-dessus du lit, et par deux décharges au-dessus du pavé, pour entretenir les lices ou garde-fous. (D.J.)

POTEAU, (Commerce de bois) pièce de bois de sciage quand elle est au-dessous de 6 pouces, quoique de brin, équarrie ou d'équarrissage : quand elle est au-dessus, elle est ordinairement de chêne, de hêtre, de noyer, de poirier, de cornier ou d'aune.

POTEAUX d'écurie, s. m. pl. (Charpentier) morceaux de bois tournés enfoncés dans la terre, d'où ils sont élevés d'environ quatre pieds, et qui ont quatre pouces de gros. Ils servent à séparer les places des chevaux dans les écuries.

Poteaux de lucarne ; ce sont des poteaux placés à côté d'une lucarne, pour en porter le chapeau.




Affichages : 1789