Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Etoffe de soie
S. m. (Etoffe de soie) le tissu du satin est d'une espèce différente des autres étoffes, parce que l'ouvrier ne lève que la huitième ou la cinquième partie de sa chaîne pour passer sa trame au-travers, en sorte qu'il reste toujours les 4/5 ou les 7/8 de la chaîne du côté de l'endroit de l'étoffe, ce qui y donne le brillant. Au surplus, il se fabrique comme toutes les étoffes de soie. Voyez ÉTOFFES DE SOIE.

Il se fabrique à Lyon des satins unis, des satins rayés, des satins en deux, trois et quatre lacs courants, de 11/24 de large, des satins brochés, soie et dorure, de la même largeur.

Tous les satins sans poil, soit unis, soit façonnés, doivent commencer à lever une lisse pour recevoir la trame qui passe entre la partie levée, soit la huitième, soit la cinquième, comme il a déjà été dit, afin de faire le corps de l'étoffe.

Après la première lisse levée, celle qui doit suivre doit toujours être la quatrième, de façon qu'une étant prise, il en reste toujours deux entre la première levée et celle qui doit lever ensuite pour recevoir le second coup de trame ; c'est l'armure du métier.

On Ve donner l'idée de l'armure d'un satin à huit lisses, et d'un satin à cinq lisses.

Armure d'un satin à huit lisses, dont une prise et deux laissées.




Affichages : 1817