Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Fonderie
S. f. (Fonderie) Les Fondeurs en statues équestres et en grands ouvrages de bronze, appellent ainsi un assemblage de différents morceaux de fer, pour porter le noyau et le moule de potée d'un ouvrage de bronze. Ceux d'une forme pyramidale n'ont pas besoin d'une forte armature, parce que la base soutient les parties d'au-dessus qui diminuent de grosseur ; et il suffit d'y mettre quelques barres de fer, dans lesquelles on passe d'autres fers plus menus qu'on appelle lardons, pour lier le noyau avec le moule de potée. Voyez FONDERIE, NOYAU, LARDON, etc.

Quelques fers de l'armature sont faits pour rester toujours enfermés dans le bronze, parce qu'ils servent à donner plus de solidité aux parties qui portent le fardeau ; les autres sont faits de manière qu'on peut les retirer lorsque l'ouvrage est fondu : et de-là vient qu'on les fait de plusieurs pièces attachées les unes aux autres avec des vis, des boulons et des clavettes, afin de pouvoir les tourner dans le vide du bronze lorsqu'on en ôte le noyau. Il faut observer en forgeant les fers de l'armature, de leur donner un contour fort coulant, pour ne pas corrompre les corpuscules du fer, ce qui lui ôterait toute sa force.

Pour mettre en leur place tous les fers de l'armature, on commence par démolir la grille et le massif qui portait dessus, de façon qu'on puisse assembler et river les principaux fers sur la base de l'armature. Voyez les Planches des figures en bronze.

ARMATURE, (en Architecture) nom générique sous lequel on comprend toutes les barres, boulons, clés, étriers et autres liens de fer qui servent à contenir un assemblage de charpente.




Affichages : 1469