Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Tannerie
CHIPPER les peaux, terme de Tanneur, qui signifie leur donner l’apprêt, le chippage.

Manière de chipper les peaux. Après que les peaux de bélier, de mouton, ou de brebis, ont resté environ six semaines dans le plain, et qu'on en a fait tomber la laine avec la chaux, le Tanneur les met dans une cuve remplie d'eau chaude, mêlée de tan, qui est une espèce de coudrement ; et quand elles y ont resté quelque temps, on les en retire, on les coud tout-autour avec de la petite ficelle, et on en forme une manière de sac, le côté de la chair en-dedans. On remplit ce sac de tan, et de l'eau de la cuve encore chaude, qu'on y fait entrer avec un entonnoir ; ensuite on en bouche l'entrée. On les prend par les deux bouts, que l'on remue fortement pour y faire pénétrer le tan. Cette opération s'appelle chipper les peaux, et c'est de-là qu'est venu à ces basannes le nom de basannes chippées. Cela fait, on les rejette dans la cuve, d'où on les retire ensuite pour les découdre, et les faire secher à l'air. De cette manière, une basanne peut être parfaitement apprêtée en moins de deux mois. Voyez le dictionnaire du Comm.




Affichages : 838