Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Corroyeur
terme de Corroyeur, qui a la même signification que drayer, excepté qu'il ne se dit que des cuirs des têtes de veaux. On dégorge les cuirs sur le chevalet avec la drayoire ou couteau à revers. Voyez CORROYEUR.

DEGORGER LES CUIRS, terme de Tanneurs, qui signifie les faire tremper dans la rivière, pour en ôter le sang et autres immondices, et les disposer à être tannés.

DEGORGER, Ve act. (Hydraulique) se dit d'un tuyau que l'on vide pour le nettoyer. Il faut souvent faire jouer longtemps un jet, une cascade, pour faire sortir les ordures et l'eau sale amassée ou rougie dans les tuyaux. Voyez JET-D'EAU, etc. (K)

DEGORGER, (Manuf. en soie et laine, et Teinture) il se dit de toute étoffe de laine qu'on fait fouler à l'eau claire, pour la dégager de la terre, du savon, de l'urine et de toutes les autres impuretés qui lui restent du dégraissage.

On dégorge la soie, en la battant dans de l'eau claire, pour la débarrasser du savon et de l'alun qu'elle contient.

On donne le même nom dans la Teinture, à la foule, aux pièces des étoffes nouvellement teintes, ou à leur simple lavage dans la rivière, pour les décharger de ce qu'elles ont de teinture superflue.

On dégorge les soies et les laines décrusées, en les battant et lavant dans de l'eau claire, pour en ôter le superflu qui y reste du décreusement. Voyez DECRUSER.

DEGORGER, (Pêche) il se dit du poisson. Le faire dégorger, c'est le tenir dans l'eau claire et courante pour ôter à sa chair un goût de bourbe qu'elle a contracté dans les lieux sales et marécageux. On a pour cela des boutiques sur les rivières. Les poissons de mer qui remontent les rivières, dégorgent en remontant.




Affichages : 1353