Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Architecture & coupe des pierres
S. m. (Architecture et Coupe des pierres) a différentes significations ; c'est 1°. l'intervalle plein ou vide qui reste entre deux pierres contiguës ; dans ce sens on dit petit joint, grand joint. 2°. Il se prend pour les lignes de division des voutes en claveaux. Ainsi on dit joint en coupe, joint de tête, joint de lit, joint de doele, où il faut remarquer que quoique les joints de lit soient des divisions longitudinales de la doele, on n'entend par joints de doele, que les joints transversaux, autrement dits joints de tête, et que les joints de lit sont ainsi nommés parce que le délit naturel de la pierre doit leur être parallèle, ou partager l'angle du claveau en deux également, comme la fig. 16. représente. A B C D est un bloc de pierre Ve par un bout qui fera un joint de tête, M N la direction du délit naturel de la pierre, laquelle doit passer par le sommet o de l'angle a o c formé par les joints de lit a b, c d du claveau, et le couper en deux également.

On ne doit jamais mettre de joint au milieu de la voute ; c'est pourquoi les claveaux ou voussoirs doivent être en nombre impair.

Voici donc les différents joints, et la définition qu'il en faut donner.

Joints de lit, ceux qui sont de niveau, ou suivant une pente donnée.

Joints montants, ceux qui sont à plomb.

Joints carrés, ceux qui sont d'équerre en leurs retours.

Joints en coupe, ceux qui sont inclinés et tracés d'après un centre.

Joints de tête ou de face, ceux qui sont en coupe ou en rayons au parement, et séparément les voussoirs et claveaux.

Joints de douelle, ceux qui sont sur la longueur du dedans d'une voute, ou sur l'épaisseur d'un arc.

Joint de recouvrement, celui qui se fait par le recouvrement d'une marche sur une autre.

Joint recouvert, c'est le recouvrement qui se fait de deux dalles de pierre, par le moyen d'une espèce d'ourlet qui en cache le joint.

Joint feuillé, c'est le recouvrement qui se fait de deux pierres l'une sur l'autre, par une entaille de leur demi-épaisseur.

Joint gras, celui qui est plus ouvert que l'angle droit ; et joint maigre, le contraire.

Joints serrés, ceux qui sont si étroits, qu'on est obligé de les ouvrir avec le couteau à scie, pour le pouvoir couler ou ficher avec plâtre ou mortier.

Joints ouverts, ceux qui à cause de leurs cales épaisses sont hauts et faciles à ficher.

On appelle aussi joints ouverts ceux qui se sont écartés par mal-façon, ou parce que le bâtiment s'est affaissé plus d'un côté que de l'autre.

Joints refaits, ceux qu'on est contraint de retailler de lit ou de joint sur le tas, parce qu'ils ne sont ni à plomb ni de niveau.

Ce sont aussi les joints qu'on fait en ragréant et en ravalant avec mortier de même couleur que la pierre.

Joint à onglet, celui qui se fait de la diagonale d'un retour d'équerre, comme il s'en voit dans les ouvrages de marbre, et les incrustations.

JOINT, (Menuiserie) il se dit de la manière d'assembler une ou plusieurs pièces. Il y a le joint carré, le joint à queue d'aronde, etc.

On joint à plat joint, quand on tient deux pièces approchées sans rainure ni languette.

A pointe de diamant, lorsque de quatre pièces d'assemblage, toutes les quatre coupées en angle, la pointe des quatre angles se réunit au même sommet, comme on voit aux frises, au parquet dans les appartements, et aux petits bois des croisées. Il n'y a point à l'endroit où ils se croisent, le petit carré qui s'appelle plainte en termes de menuiserie ; mais les petits bois y forment quatre angles qui se réunissent au même point. Voyez nos Planches de Menuiserie.




Affichages : 1766