Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Géographie
S. m. (Géographie) nom que les anciens donnaient à un détroit ou canal de mer d'une très-petite étendue. Voyez DETROIT, MER, etc.

On n'a donné ce nom qu'à deux détroits de la mer Méditerranée ; le bosphore de Thrace, et le bosphore Cimmerien.

Le bosphore Cimmerien est le détroit qui sert de communication au Pont-Euxin ou à la mer Noire, avec le Palus-Méotide. Il tirait sa dénomination des Cimmeriens, nation célèbre dans l'antiquité. On lui a donné depuis le nom de détroit de Zabache.

Le bosphore de Thrace, ou canal de Constantinople, est le détroit par lequel la Propontide ou la mer de Marmara communique au Pont-Euxin, ou à la mer Noire. Il a environ six lieues marines de longueur. Sa largeur en quelques endroits n'est que d'environ quatre cent taises. L'un de ses bords appartient à l'Europe, l'autre à l'Asie.

Ce mot est grec, ; il est formé de , bœuf, et , passage. Ainsi le mot bosphore parait signifier en général un bras de mer assez étroit pour qu'un bœuf put le passer à la nage. C'est aussi l'opinion de plusieurs savants.

Cependant si l'on convient de l'étymologie de ce mot on ne convient pas de la raison de cette étymologie, principalement pour le bosphore de Thrace. Nymphius raconte que les Phrygiens voulant passer ce détroit construisirent un navire, à la proue duquel il y avait une figure de tête de bœuf, et qui apparemment pour cela fut appelé , bœuf.

Denys le Géographe, Val. Flaccus, Apollodore, Marcellin, etc. disent qu'Io fille d'Inachus, ayant été changée en vache par Junon, passa ce détroit, qui de-là fut nommé bosphore.

Arrien dit que les Phrygiens ayant reçu une réponse de l'oracle qui leur ordonnait de suivre la route que leur marquerait un bœuf, ils en tourmentèrent un qui se jeta à la mer pour éviter leurs poursuites, et passa ce détroit à la nage. D'autres disent qu'un bœuf tourmenté d'un taon, se jeta dans le détroit et le passa : d'autres, que tout détroit était autrefois appelé bosphore : d'autres, que quand les habitants des côtes voulaient passer le bosphore de Thrace, ils joignaient des bateaux ensemble, et y attelaient des bœufs. Chambers.



Affichages : 1031