Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Art militaire
spolia, s. f. pl. (Art militaire) signifient tout ce qu'on prend sur l'ennemi pendant la guerre. Chez les Grecs on partageait les dépouilles à toute l'armée également ; excepté la portion du général, qui était plus forte.

Suivant la discipline militaire des Romains, les dépouilles appartenaient à la république, les particuliers n'y avaient aucun droit ; et ceux des généraux qui étaient les plus estimés pour leur probité, les portaient toujours au trésor public. A la vérité le général distribuait quelquefois le pillage aux soldats, pour les encourager ou les récompenser ; mais cela ne se faisait pas sans beaucoup de prudence et de circonspection, autrement une telle démarche aurait été regardée comme un crime de péculat.

Les consuls Romulus et Véturius furent condamnés pour avoir vendu le butin qu'ils avaient fait sur les Aeques. Tite-Live, lib. VIII. Chambers. (Q)

DEPOUILLES OPIMES, voyez OPIMES.

DEPOUILLE DE SERPENT, exuviae anguium, senecta, senectus anguium ; (Matière medic.) on appelle ainsi la peau que quittent les couleuvres lorsquelles muent.

On attribuait autrefois beaucoup de vertu à ces peaux : on se gargarisait la bouche avec leur décoction pour apaiser la douleur des dents. On les brulait et on les reduisait en cendres ; dont on se frottait pour guérir la galle : on les employait aussi dans l'alopécie ; enfin on les croyait bonnes pour faciliter l'accouchement, portées sur le ventre ou sur les reins. Aujourd'hui on n'en fait aucun usage.

DEPOUILLES, en terme de Blason, est la peau et la couverture entière d'un animal, avec la tête, la queue, et toutes les appartenances ; de sorte que si on remplissait cette dépouille de bourre, de paille, ou de quelqu'autre chose semblable, elle ressemblerait à l'animal entier. (V)




Affichages : 1174