Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Art militaire
sub. m. pl. (Art militaire) sorte de milice parmi les Turcs. Elle est composée de Turcs naturels qu'on lève extraordinairement dans la Natolie, en tel nombre que le besoin de l'état le demande, pour servir sur terre et sur mer : ils ont la garde de l'arsenal quand l'armée est à Constantinople ; et sur les frontières on les emploie à la garde des villes conquises, tandis que les janissaires gardent les citadelles.

Les généraux Turcs font si peu d'estime de cette milice, qu'ils ne s'en servent que pour faciliter les approches, et commencer les assauts des places assiégées, ou pour ouvrir le passage des rivières et des défilés ; en sorte qu'ils en prodiguent le sang pour ménager les braves soldats, qu'on réserve pour les occasions décisives. Ce n'est pas qu'il ne se rencontre quelquefois dans ce corps des sujets qui donnent des preuves de valeur : mais en général cette milice est peu aguerrie.

Les Azapes portent un haut bonnet de laine rouge à la marinesque, dont les oreilles refendues de côté et d'autre pendent en pointe jusque sur les épaules. Ils ont pour armes l'arc, le cimetère, et une espèce de javeline ou pertuisane. Leur paye est de trois ou de cinq aspres par jour ; ce qui se monte au plus à deux sous et demi de notre monnaie. Ces troupes sont plus propres sur les vaisseaux et pour les combats de mer, que pour les batailles en terre ferme. Guer. Mœurs des Turcs, tom. II. (Q)




Affichages : 943