Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Art militaire
S. m. (Art militaire) magasin royal et public, ou lieu destiné à la fabrique et à la garde des armes nécessaires pour attaquer ou pour se défendre. Voyez ARMES et MAGASIN d'armes. Ce mot, selon quelques-uns, vient d'arx, forteresse ; selon d'autres, d'ars, qu'ils expliquent par machine, parce que l'arsenal est le lieu où les machines de guerre sont conservées. Il y a des auteurs qui disent qu'il est composé d'arx et de senatus, comme étant la défense du sénat ; d'autres qu'il vient de l'italien arsenale : mais l'opinion la plus probable est qu'il vient de l'arabe darsenaa, qui signifie arsenal.

L'arsenal de Venise est le lieu où on bâtit et où l'on garde les galeres. L'arsénal de Paris est la place où on fond le canon et où on fait les armes à feu. Cette inscription est sur la porte d'entrée :

Aetna haec Henrico vulcania tela ministrat,

Tela giganteos debellatura furores.

Il y a d'autres arsenaux ou magasins pour les fournitures navales et les équipages de mer. Marseille a un arsenal pour les galeres ; et Toulon, Rochefort et Brest, pour les gens de guerre. Voyez VAISSEAU, VERGUE, ANTENNE, etc. Voyez dans les mémoires de S. Remy, la manière d'arranger ou placer toutes les différentes choses qui se trouvent dans un arsenal. (Q)

ARSENAL, (Marine) est un grand bâtiment près d'un port, où le Roi entretient les officiers de marine, ses vaisseaux, et les choses nécessaires pour les armer.

C'est aussi l'espace ou l'enclos particulier qui sert à la construction des vaisseaux et à la fabrique des armes. Il renferme une très-grande quantité de bâtiments civils, destinés tant pour les ateliers des différentes sortes d'ouvriers employés dans la fabrique des vaisseaux, que pour les magasins des armements et desarmements. Pour s'en faire une idée juste, il faut voir le plan d'un arsenal de marine, aux figures de Marine, Pl. VII. (Z)




Affichages : 1240