Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Histoire ancienne & moderne
ou SHAMMANES, s. m. pl. (Histoire ancienne et moderne) c'est ainsi que l'on nommait des prêtres ou philosophes indiens, qui vivaient dans les déserts et les forêts. Suivant S. Clément d'Aléxandrie, les sarmanes n'habitaient jamais dans les villes, ni dans des maisons ; ils ne se nourrissaient que de fruits, ne buvaient que de l'eau, ne se vétissaient que d'écorces d'arbres, et gardaient le célibat.

Les sarmanes sont les mêmes hommes que Strabon a désignés sous le nom de germanes, qui étaient une espèce de gymnosophistes différents des brachmanes. Les sarmanes étaient, suivant les Indiens du Malabar, les prêtres de l'Inde, avant les brahmanes, qui les chassèrent du pays, les détruisirent et s'emparèrent de leurs fonctions, parce qu'ils ne voulaient point admettre la divinité des dieux Vistnou et Issuren, non-plus que les livres de la théologie des Bramines qui sont parvenus à faire oublier entièrement les sarmanes ou shammanes. Ces derniers regardaient comme leur législateur et leur dieu Butta, Budda ou Pouta, que l'on croit être le même que le Sommona-kodom des Siamais, qui est appelé Pontisat ou le seigneur Ponti, dans quelques endroits de l'Indostan. C'est ce dieu qui est aujourd'hui révéré dans le royaume de Laos.




Affichages : 1436