Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Zoologie
rana piscatrix, s. f. (Histoire naturelle, Zoologie) poisson de mer ainsi nommé, parce que sa bouche est si grande qu'on l'a comparée à un baudrier : on lui a donné le nom de rana, parce qu'il ressemble au tétard ; et on a ajouté celui de piscatrix, parce qu'il est bon pécheur. La baudroie est plate, et de couleur brune ou enfumée ; sa tête est grosse, ronde, aplatie, et garnie de plusieurs aiguillons ; l'ouverture de la bouche est au-devant de la tête, et non pas en-dessous ; la mâchoire inférieure et la langue sont plus longues que la mâchoire supérieure, c'est pourquoi la bouche est toujours ouverte : chaque mâchoire a des dents longues, pointues, et recourbées en-dedans ; il s'en trouve sur le palais et sur la langue. Les yeux sont placés sur le dessus de la tête, dirigés de côté, et environnés d'aiguillons. Il y a au-devant des yeux deux barbillons, qui sont fort menus à leur naissance, et plus gros à leur extrémité : on prétend que par le moyen de ces barbillons, la baudroie est avertie de l'approche des petits poissons lorsqu'elle est dans le sable ou dans l'eau trouble. Elle a deux nageoires au milieu du corps, une de chaque côté, et une ouverture pour les ouies aussi de chaque côté, recouverte par une peau. La queue est épaisse, charnue, et terminée par une seule nageoire ; il s'en trouve une autre sur le dessus de la queue. Il y a de petits prolongements charnus qui pendent des deux côtés de la tête de la queue, et qui sont placés à quelque distance les uns des autres. Ce poisson fait des œufs ; sa chair est de mauvais goût et de mauvaise odeur. Lorsqu'on a tiré les entrailles par la bouche et qu'on a étendu le corps, on voit le jour au-travers ; et si on met une chandelle au-dedans, il parait fort hideux ; c'est pourquoi les Italiens l'ont nommé diavolo di mare. Rondelet. Voyez POISSON. (I)
Affichages : 1461