Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Pharmacie & Matière médicale
emplâtre (Pharmacie et Matière médicale externe) En voici la composition d'après la pharmacopée de Paris. Prenez d'huîle d'olive deux livres, de litharge d'or préparée dix-sept onces, de cire jaune vingt onces, de verd-de-gris une once, de gomme ammoniac trois onces et trois dragmes, de galbanum une once et deux dragmes, d'opopanax une once, de sagapenum deux onces, de mastic une once, de myrrhe une once et deux dragmes ; d'oliban et bdellium de chacun deux onces, d'aristoloche ronde une once, de pierre calaminaire deux onces. Premièrement cuisez la litharge avec l'huîle dans une bassine de cuivre, avec suffisante quantité d'eau, jusqu'à consistance d'emplâtre, selon l'art ; jetez ensuite la cire dans la bassine, et faites-la fondre avec ; cela étant fait, retirez la bassine du feu, et ajoutez le galbanum, la gomme ammoniac, l'opopanax et le sagapenum fondus ensemble, passés à-travers un linge et convenablement épaissis ; enfin ajoutez le mastic, la myrrhe, l'oliban, le bdellium, la pierre calaminaire, le verd-de-gris et l'aristoloche réduits en poudre ; brassez vigoureusement pour mêler toutes ces choses, et votre emplâtre sera fait.

Cet emplâtre est du genre des agglutinatifs ou emplastiques proprement dits. Il passe aussi à raison des gommes resines qu'il contient, pour puissant résolutif ; et à cause du verd-de-gris, de l'aristoloche, et de la pierre calaminaire, pour dessicatif et mondificatif. (b)




Affichages : 1290