Imprimer
Catégorie parente: Science de Dieu
Catégorie : Histoire ecclésiastique
S. f. (Histoire ecclésiastique) mot qui signifiait autrefois une religieuse, et qui le signifie encore aujourd'hui, quoiqu'il ne soit plus du bel usage et qu'on ne l'emploie plus dans le style sérieux. Voyez RELIGIEUX et PROFES.

Ce mot vient de nonna, nonnana, ou nonnanis, tous mots latins qui signifiaient d'abord des pénitens, et ensuite ont signifié des religieux. Borel le fait venir de nonno ou nonna, qui signifie en italien grand-pere, ou grand-mère, et il prétend qu'on appliquait par honneur le mot de nonna aux religieuses, comme celui de nonno aux religieux.

De-là est venu aussi en anglais le mot nunnery, monastère de femmes. Voyez MONASTERE.

Hospinien prétend que ce nom est originairement égyptien, et qu'il signifie une vierge. Il ajoute qu'en cette langue on appelait les moines nonni, et les personnes du sexe consacrées à Dieu nonnae. Mais tout cela parait avancé sans fondement. Ce qu'il y a de certain, c'est que saint Jérôme emploie ce terme dans sa xxij. épitre à Eustochius, pour désigner les veuves qui gardaient la continence. Illae interim quae viduitatis praeferunt libertatem, castae vocantur et NONNAE. Bingham pense que les Anglais ont tiré delà leur mot NUN, qui signifie une religieuse. Bingham, Orig. eccles. tom. III. lib. VII. c. iv. §. 8. Hospinian. de Monach. lib. I. cap. j. pag. 3. (G)




Affichages : 819