Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Taillanderie
S. f. (Taillanderie) espèce de hache à un ciseau, qui sert à applanir le bois. Les Charpentiers l'emploient aux ouvrages cintrés : c'est aussi un outil du charron.

Il y a deux sortes d'herminette, une à marteau et l'autre à piochon.

L'herminette à marteau a la tête d'un marteau d'un côté de l'oeil, et la planche ou herminette de l'autre. La planche est dans un plan perpendiculaire à l'oeil et au manche. Depuis l'oeil jusqu'au tranchant en biseau, elle Ve toujours en s'élargissant jusqu'à cinq ou six pouces ; son épaisseur est celle des coignées à épaule ou à touches. Elle se cintre un peu depuis l'oeil jusqu'au tranchant ; mais la courbure est plus considérable à environ six pouces du tranchant. La longueur du manche varie selon l'usage et la force de l'herminette. A celles des Charpentiers, il a dixhuit pouces de long ; des Déchireurs de bateau, environ trois pieds.

L'herminette à piochon est ainsi appelée d'une espèce de gouge, un peu cintrée sur sa largeur, et formant vers le tranchant un arc de cercle d'un pouce et demi ou environ. Cette forme sert à réparer les gorges ou moulures de menuiserie.

Pour faire une herminette, on prend une barre de fer, on perce l'oeil à la distance convenable des extrémités ; on forge la tête, si l'herminette est à marteau ; si elle est à piochon, on ne réserve de fer depuis l'oeil que ce qu'il en faut pour souder le piochon. L'oeil fini et tourné, on coupe la barre à pareille distance de l'oeil ; les deux parties gardées à pareille distance de l'oeil, s'appellent collets. On prend une barre de fer plat proportionnée à la force qu'on veut donner à la planche. A l'extrémité de cette barre qui sera le tranchant, on adapte une bille d'acier plat, on soude, corroie et forme la planche.

Nous observerons ici qu'aux tranchants à deux biseaux, l'acier est entre deux fers, et qu'aux tranchants à un biseau, l'acier est soudé sur une des faces de la barre.

On forme le piochon comme la planche, on les soude aux collets de l'oeil, et on les place en les soudant comme il convient à la forme de l'outil. Cela fait, on les repare au marteau et à la lime, puis on les trempe. La partie aciérée est en dehors, et le biseau en dedans ; ainsi la face non aciérée regarde le manche. Voyez nos Planch. de Tailland. de Menuiser. et de Charpent.




Affichages : 1382