Imprimer
Catégorie parente: Logique
Catégorie : Grammaire latine
S. f. (Grammaire latine) il nous parait important d'expliquer ce mot en faveur des jeunes littérateurs ; c'est l'adjectif de satur, qui se prenait tout-à-la-fais ou séparément ; de plenus, plein ; et de micellus, mélangé. Satur color, exprime une laine qui a parfaitement pris sa couleur. Satura lanx, un bassin rempli d'un mélange de toutes sortes de fruits. Les Romains offraient tous les ans à Cérès et à Bacchus un bassin de cette sorte, qui était garni des prémices de tout ce qu'ils venaient de cueillir. Satura, en sousentendant esca, est un mets composé de plusieurs choses. Satura lex, une loi qui contenait plusieurs titres sur différentes matières ; ou qui sous une proposition générale, décidait de plusieurs points particuliers, comme les loix Julia, Pompeia, Papia, qu'on nomma aussi micella.

Ciceron parle d'une loi satura, composée apparemment de plusieurs autres loix, suivant l'explication qu'en donne Sextus Pompée ; ou qui permettait de proposer un sujet d'une manière générale, et d'opiner sans l'ordre accoutumé. Le même Ciceron dit, que cette loi fut abrogée par les loix Cécilia et Dédia ; on avait coutume d'ajouter cette clause à toutes les loix. Neve per saturam abrogato, aut derogato : que l'on ne puisse l'abroger, ni y déroger ; per saturam sententias exquirere (phrase dont Lélius s'était servi avant Salluste) signifiait mettre une affaire sur le tapis, et faire opiner à la hâte et confusément sur plusieurs chefs ; c'est ce que nous disons, en termes vulgaires, faire un pot pourri d'une affaire, et en décider sans compter régulièrement les voix. Il ne s'agit pas ici des ouvrages d'esprit, tels que les historiettes et les poèmes, que l'on a aussi nommés saturas ou satyras ; c'est assez de remarquer qu'on disait Sulla, Purrhus, Phruges, Optumus, Maxumus, etc. pour Sylla, Pyrrhus, Phryges, Optimus, Maximus, en changeant l'y ou l'i simple en u. (D.J.)



Affichages : 1256